Candidat: Entretien, des tips pour bien le préparer !

Dans un premier temps : félicitations ! Et oui, il faut se dire que votre CV et votre échange téléphonique ont clairement suscité l’intérêt de votre interlocuteur ! La mission est déjà quasi à votre portée, donc il ne s’agit de pas vous rétamer lors de l’entretien !

Pourquoi je dis cela ? J​’ai pu observer que malgré les écoles d’ingénieurs, écoles de commerce, universités et grandes expériences professionnelles, nous sommes tous capable de lâcher des « bombes » qui ne nous mettent pas en valeur.

Pourquoi ? Tout simplement un manque de préparation. Je vais à travers cet article vous donner des tips afin de mettre toutes les chances de votre côté. A vos tablettes ! C’est parti !

1°) J’aime le voir un peu comme un travail de détective. C’est-à-dire renseignez-vous sur l’entreprise, le service, votre interlocuteur et surtout le poste pour lequel on va vous rencontrer. Pour cela utilisez le site internet de l’entreprise pour avoir davantage d’informations.

Par exemple : date de création, le CA et la croissance de la société pour voir sa bonne santé, nombre de salariés, implantation géographique,​organisation, valeurs que l’on peut partager, etc…

Analysez bien la fiche de poste que vous avez vu sur l’annonce ou que l’on vous a communiquée. Mettez en avant les compétences qui correspondent à ce poste. Regardez également les points que vous ne connaissez pas et renseignez-vous dessus. Vous pourrez alors dire : « Je n’ai pas fait mais je sais ce que c’est » et vous expliquez !

Linkedin est également une vraie mine d’or ! En effet, c’est là que vous pourrez avoir des informations sur votre interlocuteur et créer du lien, regarder les postes similaires et les salariés de la société. On peut également bénéficier d’infos sur la vie de l’entreprise à travers sa communication Linkedin.

Enfin « Google est votre ami ! » Grâce à cela vous pourrez voir les avis, les vidéos de promotion, d’events ou de séminaires, articles de presse etc…

2°) Votre parcours doit être énuméré de manière chronologique jusqu’à aujourd’hui. Sachez présenter votre parcours suivant votre interlocuteur et le temps accordé : savoir résumer/développer les expériences les plus importantes et pertinentes par rapport au poste (on s’en fout du stage d’observation de 3e, et oui j’ai déjà eu le cas…)

3°) Avoir beaucoup d’expériences en peu de temps n’est pas forcément un mal. Soyez serein et prenez un court moment pour expliquer pourquoi certains passages sont plus courts que d’autres : fin de PE, licenciement économique, maladie, COVID-19 (Je ne sais pas pour vous mais je peux plus le voir celui-là), congé parental etc…

4°) Vous avez une ou plusieurs expériences négatives, ce n’est grave ! Faites-en une force au lieu d’une faiblesse. Sachez l’expliquer et montrez ce qu’elle vous aura apprise ! Surtout ne pas se victimiser, ce n’est pas le bureau des pleurs :   

« Ce n’est pas moi ! C’est parce que je travaillais avec un c… ». « L’entreprise c’était une horreur, il traitait mal les gens… »

Le recruteur sait déjà d’avance qu’il n’y a pas d’entreprise parfaite et que vous ne pouvez pas vous entendre avec tout le monde. Soyez quelqu’un de positif, avec, parfois, un parcours qui peut être certes compliqué mais vous êtes là aujourd’hui ! Le recruteur veut pouvoir se projeter avec vous, que vous soyez une solution, pas un nouveau problème…

5°) N’hésitez pas à répéter votre présentation devant une personne de votre entourage. Cette dernière sera en capacité de vous remonter vos tics de langage :

répétition 50x du même mot, des « euh » toutes les 10 secondes, intonation trop basse ou trop forte, diction trop rapide ou trop lente etc…

​L’exercice n’est jamais évident, mais il vaut mieux s’entraîner avec quelqu’un de constructif et bienveillant, que perdre ses moyens devant un recruteur, non ?

6°) Car oui, votre plus grand ennemi, c’est vous-même alors : travaillez votre stress. Moi perso j’utilise des applications de respiration et j’écoute de la musique avant. Trouvez la chose qui pourra vous détendre. Ne perdez pas de vue que si vous voulez réussir cet entretien vous ne jouez pas non plus votre vie. Détendez-vous, tout va bien se passer !

7°) L’expression corporelle est très importante. Soyez ouvert, tenez-vous droit, souriez ! Faites de cette expérience une expérience positive ! Profitez du moment et dans le pire des cas vous aurez fait une belle préparation pour votre prochain entretien.

Sans en faire trop, projetez-vous déjà dans votre intégration ! Qui voudrait d’un futur collègue déprimé, stressé ou au contraire trop nonchalant voire déplacé ?

8°) Connaissez-vous, vraiment ! Soyez capable de prendre du recul sur vous. Vous êtes unique donc ne dites pas ce que tout le monde pourrait dire.

Durant ces entretiens, vous répondrez aux questions les plus simples qu’on puisse vous poser :

Qui êtes-vous ? Qu’avez-vous fait ? Que savez-vous faire ? Qu’aimez-vous ? « Quels sont vos défauts et qualités ? » «Que pensez-vous nous apporter ? » « Pourquoi vous et pas une autre personne ? » Etc…

Soyez simple et naturel et évitez le bullshit car cela se voit plus que ce que vous pensez.

9°) Honnêteté est la clé ! Vous avez envie d’une relation gagnant/gagnant avec votre futur employeur alors commencez par là. N’ayez pas peur de montrer qui vous êtes dans le monde du travail. Votre vision, ce que vous maitrisez, ce qu’il vous reste à apprendre et ce que vous pouvez apporter réellement à la boite et vice versa!

10°) Préparer des questions pour le jour de l’entretien. En poser signifie s’intéresser, se projeter, vouloir avoir toutes les cartes en main pour vous positionner. Gagnez du temps et faites-en gagner si ça ne vous correspond pas…

11°) …mais si c’est le cas, n’oubliez pas d’indiquer avant de partir (ou dans un mail de remerciement/debrief) que vous avez apprécié l’échange et que le poste vous intéresse beaucoup ! Trop peu de candidats le disent cash et pourtant c’est la raison de votre déplacement non ? Quand vous visitez un appart qui vous plait, vous ne dites rien ?

Pour finir, vous êtes déjà arrivé à l’entretien, c’est que vous avez en grande partie les compétences recherchées. N’imaginez pas ce que le recruteur veut entendre. Soyez vous-même ! Provoquez votre chance car vous en êtes capable ! N’oubliez jamais que vous êtes un atout et un maillon essentiel dans le fonctionnement d’une entreprise ! Vous devez certes apportez beaucoup mais dites-vous que l’entreprise doit également vous donner envie de travailler avec elle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :